Classification NYHA

L’importance de la dyspnée est évaluée selon la classe fonctionnelle NYHA adaptée pour les patients atteints d’HTAP, qui permet une évaluation simple et reproductible au cours du suivi.  Les quatre classes de la NYHA sont :

Classe ILes patients ne présentent pas de limitation de l’activité physique.  Les activités physiques habituelles n’induisent pas de dyspnée ou de fatigue excessive, ni  de douleurs thoraciques ou de sensations lipothymiques.
Classe IILes patients sont légèrement limités dans leur activité physique.  Ces patients ne sont pas gênés au repos.  Les activités physiques habituelles induisent une dyspnée ou une fatigue excessive, des douleurs thoraciques ou des sensations lipothymiques.
Classe IIILes patients sont très limités dans leur activité physique.  Ils ne sont pas gênés au repos.  Les activités physiques même légères induisent une dyspnée ou une fatigue excessive, des douleurs thoraciques ou des sensations lipothymiques.
Classe IVLes patients sont incapables de mener une activité physique quelque ce soit sans ressentir de symptômes.  Ces patients ont des signes d’insuffisance cardiaque droite.  Une dyspnée,  une fatigue peut être présente même au repos.  Le handicap est augmenté par n’importe quelle activité physique.

( Source : Hypertension artérielle pulmonaire – Olivier Sitbon – Synthèse pratique Mise au point 2009)